la lumière 149

Hier nous avons gardé dans leur maison nos deux derniers petits-enfants. Lui a trois ans. Elle, quelques mois.

J'ai redécouvert les langes et les biberons mais surtout ces regards interrogateurs des "petits" : qui es-tu, toi, pour moi, chez moi ?

C'est notre petit-fils aux grands yeux foncés qui a annoncé : "Tu es ma Grand-mère !". Avant d'ajouter: "Et Papou est mon Grand-père !"

Dans sa voix perçait toute la fierté de nous inscrire dans son monde intime, parmi ses richesses. Nous appartenions à "son" cercle de famille.

Cela m'a rappelé le livre de Danièle Flaumenbaum "Les passeuses d'histoires" (Payot). Je l'ai retrouvé dans les rayonnages de mon bureau. J'ai relu ce passage qui m'a touchée: La grand-mère symbolise à la fois l'unité d'origine et l'unité du groupe familial. C'est par sa famille qu'on acquiert un enracinement social et temporel.

Et puis encore : Si tout se passe bien, la famille comme "clan" ou "tribu" est le premier espace dans lequel l'enfant fait l'expérience d'une collectivité où chacun dit "nous"

"Viens, Grand-mère!", m'a dit avec sérieux mon petit-fils en me prenant par la main pour me guider vers le jeu qu'il souhaite partager. J'ai souri devant la solennité du titre qu'il m'octroyait. Il va falloir relever le défi. Entre ombres et lumière, être celle qui transmet et celle qui invente. Vieillir en âge tout en me glissant dans ce nouveau rôle passionnant, symbolisant à la fois l'origine et le lien avec le groupe familial. 

Je reviens vers "Les passeuses d'histoires" pour un nouvel extrait à relire : Les grands-mères d'aujourd'hui vont s'ouvrir à la création de leur nouvelle période de vie. Oser vivre la maturité et une vieillesse heureuses, intéressantes, vivantes. Aucun modèle ne leur a été transmis, elle ont tout à inventer. (...) Elle peuvent s'affirmer désormais comme des passeuses d'histoires, celles qui ont fait passer les femmes du siècle où leur vie était écrite à l'avance à un siècle où elle écrivent elles-mêmes leur propre histoire, et créent à la fois le lien et la charnière entre le passé et le présent. Cela me va ! Je ne me sens pas trop mal préparée à entrer dans ce personnage où tout est à écrire ou ré-écrire...  

J'allais oublier. Il faut savoir que Danièle Flaumenbaum a longtemps été gynécologue et acupunctrice. Elle est aussi l'auteur du livre "Femmes désirée, femme désirante" qui fut un best-seller.